Voir toutes les actualités

LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS A NOUVEAU SUR LA SCÈNE – FAITES BON MÉNAGE DANS VOS PRODUITS COSMETIQUES…

L’association UFC – Que Choisir pointe du doigt plus de 1000 produits cosmétiques contenant des substances dites « indésirables » voire même interdites: substances allergisantes ou irritantes ou encore perturbateurs endocriniens. De quoi s’agit-il ? Les perturbateurs endocriniens sont des substances, naturelles ou chimiques, qui perturbent le système hormonal. Ces substances peuvent mimer, perturber ou bloquer l’action d’une hormone et entraîner des effets néfastes sur la santé : perturbation de la croissance, du comportement, du sommeil, altération des fonctions sexuelles et reproductrices… Ces substances peuvent agir à très faible dose et leurs effets peuvent mettre plusieurs années à se manifester.

Alors vigilance ! Mais pas seulement pour les produits cosmétiques… Les perturbateurs endocriniens sont présents dans bon nombre de produits de la vie courante: matières plastiques ou anti-adhésives, aliments non issus de l’agriculture biologique, mobilier, produits chimiques, d’entretien, insecticides…  En témoigne l’enquête parue dans le magazine Que choisir en mai 2017 « Perturbateurs endocriniens. Stop ! Notre santé en danger ».  Et le magazine de mai 2017 de 60 millions de consommateur leur a également consacré un dossier intitulé « Perturbateurs endocriniens – Nos enfants contaminés ». A nous de préserver notre santé et celle de nos enfants face aux nouveaux maux : pollution, perturbateurs endocriniens

Selon un article du Figaro de février 2017, un sondage révélait que « les Français craignent plus la pollution de l’air que les perturbateurs endocriniens ». Quoi qu’il en soit, restons vigilants et maîtres des produits que nous consommons et de l’air que nous respirons. Choisir les bons produits, choisir de respirer un air plus sain chez soi.

Biosph’air Evolution vous éclaire la voie.

Pour retrouver des informations concernant la pollution intérieure, cliquez sur les polluants dans nos maisons.